Administration

L’Assurance Qualité à l’Université La Sagesse

Introduction

La quête de l'excellence et la satisfaction de l’étudiant représentent un engagement historique et la fondation des stratégies de l'enseignement supérieur. Ce document résume les principales définitions et les concepts de la qualité dans les institutions d’enseignement supérieur, ainsi que l’état actuel de l’ULS dans ce domaine.

À l'époque médiévale, les universités étaient consacrées à l'apprentissage. De nos jours, elles ont besoin de couvrir non seulement l'apprentissage, mais aussi les activités de recherche et d’entreprenariat. Cette expansion des activités révèle la nécessité de développer la gestion de la qualité.

La gestion de la qualité vise à développer une « Culture qualité » où la qualité est considérée comme la responsabilité de chacun. Les trois sphères d'activités de gestion de la qualité sont :

  • Planification de la qualité
  • Contrôle de la qualité
  • Assurance qualité

La planification de la qualité sélectionne les procédures ou les normes applicables pour un objectif particulier. Le contrôle de la qualité s'assure que les procédures sont suivies. L'Assurance de la qualité, dans le glossaire de l'éducation et la formation, se réfère à un processus continu d'évaluation (évaluation, surveillance, garantir, maintenir et améliorer) de la qualité d'un système de gestion d'enseignement supérieur, d’un programme ou des ressources humaines.

 

Notions de base en qualité

  • Qualité

La Qualité est subjective et peut être définie de différentes manières, comme la perfection, l’appropriation, l’amélioration continue des performances.

Appliquée à l’enseignement supérieur, qualité désigne la pertinence (adéquation à usage) des méthodes, des processus et des systèmes par rapport aux objectifs ou buts. Compris de cette façon, qualité est vérifiée comme l'atteinte des objectifs.

 

  • Culture de la qualité

La Culture de la qualité comprend des mesures visant à l'engagement individuel et collectif à maintenir et améliorer la qualité.

 

  • Assurance de la qualité

Un terme compréhensif, se référant à un processus continu d'évaluation (évaluation, surveillance, garantir, maintenir et améliorer) des systèmes d'éducation, de gestion des institutions, et des programmes.

Le « système d'assurance qualité » repose sur un concept qui est devenu un standard dans l'évaluation de la qualité. Ce concept englobe la gestion de la qualité et l'amélioration de la qualité. Il peut se référer au système QA (Quality Assurance) d'un établissement d'enseignement supérieur; ou au système national d'assurance de la qualité de l'enseignement supérieur implémenté par un Ministère ou un organisme public.

 

  • Contrôle de la qualité

Processus d'examen systématique d'une institution ou un programme pour déterminer que les normes acceptables de l'éducation et de l'infrastructure sont maintenues et renforcées.

 

  • Amélioration de la qualité

Les résultats qu'une institution attend, une fois mis en place un plan pour contrôler et améliorer la qualité de ses programmes. L’amélioration de la qualité est un processus continu.

 

  • Évaluation de la qualité

 

L'évaluation est l'appréciation systématique et la mise en évidence de la valeur ou la comparaison avec des objectifs. Elle peut aussi être une « mesure » de la performance, contre un ensemble de critères.

 

Il existe plusieurs types d'évaluation. Ces différents types sont utilisés pour évaluer trois cibles différentes:

  • L’organisation et sa gouvernance
  • Les programmes
  • Les ressources humaines  

 

a)      Évaluation interne ou auto-évaluation

Processus effectué sous la responsabilité de ceux qui travaillent au sein d'une institution, à travers la collecte de données administratives, l'interrogatoire des étudiants, des enseignants et des autres membres du personnel. Elle peut être considérée comme une réflexion institutionnelle collective (brainstorming) et une opportunité pour l'amélioration de la qualité. L'évaluation interne de la qualité est la pierre angulaire de l'enseignement supérieur.

 

b)     Évaluation externe

Le processus par lequel un organe externe spécialisé recueille des données, des informations et des preuves au sujet d'une institution ou d'un programme, afin de faire une déclaration au sujet de sa qualité. L’évaluation externe est habituellement réalisée par une équipe d'experts externes ou des inspecteurs.

 

c)      Accréditation

Le mot accréditation (Latin ad + credere) veut prouver quelque chose de louable et de reconnaître publiquement ses preuves en ce qui concerne les critères externes. Accréditation se réfère généralement à une approbation officielle des programmes et établissements d'enseignement supérieur ou à l'attribution de labels de qualité différente aux programmes et établissements. L'accréditation aboutit à une institution ou un programme accrédité. Dans certains pays, il transmet une autorité institutionnelle d'offrir des programmes spécifiques.

 

d)     Audit

L'audit est une évaluation externe indépendante pour déterminer si un système d'AQ est conforme aux objectifs énoncés, est efficace et s'adapte à son objet. L’audit n'aborde pas les objectifs ou les résultats d'exploitation en tant que tels mais évalue les processus que l’établissement utilise pour gérer et améliorer la qualité de son enseignement et des autres activités.

 

  • Normes et standards

Le niveau d'exigences et de conditions qui doivent être remplies par des institutions ou programmes accrédités ou certifiés par un organisme d'assurance ou l'accréditation de qualité. Ces conditions impliquent des attentes en matière de qualité, réalisation, efficacité, rentabilité et durabilité.

 

  • Certification

La certification est la vérification et la validation d'un niveau atteint ou statut. Il comprend souvent un certificat de la norme ou l'état atteint. Le certificat peut être accordé par le Recteur, le client (étudiants et corps administratif) ou un tiers (un certificateur externe accrédité).

 

  • Normes pour l'assurance de la qualité interne des établissements d'enseignement supérieur

1. Politique et procédures pour l'assurance qualité
2. Approbation, suivi et réexamen régulier des programmes
3. Evaluation des élèves
4. Evaluation de la qualité du personnel enseignant
5. Evaluation du système de gouvernance
6. Systèmes d'information
7. Transparence

 

  • Normes pour l'assurance de la qualité externe des établissements d'enseignement supérieur

1. Utilisation de procédures d'assurance qualité interne

2. Développement de processus d'assurance qualité externes

3. Processus adaptés à l'usage (pertinence du processus)

4. Rapports

5. Suivi et périodicité

6. Officialité

7. Indépendance et transparence

 

Démarche standard

 

Une analyse SWOT est généralement un point de départ, permettant à l'institution de définir l'énoncé de sa mission et vision appropriées en conséquence.

SWOT est un acronyme pour :

- Points forts

- Points faibles

- Opportunités

- Menaces

 

C'est aussi une excellente pratique d'associer l'ensemble des membres de l'institution dans les premiers stades de l'introduction de la culture de la qualité, créant des flux de communication différents, identifier quelques champions et stimuler l'échange de bonnes idées. Tout cela devrait s'accomplir de manière transparente, avec la documentation appropriée et un ensemble d'instruments permettant de mesurer et de comparer les résultats des activités au sein de l'institution (KPI = key performance indicators, ou indicateurs de performance).

Une fois les premières étapes accomplies, un système d'information devrait être établi au sein de l'institution ce qui favorise le flux de communication. Cela permet aux directeurs supérieurs de mieux affronter l'environnement en constante évolution des institutions aujourd'hui.

En complément au SWOT analysis, une stratégie claire de l’établissement doit être établie et diffusée. Cette stratégie concerne la gouvernance en générale, ainsi que la gouvernance au sein de chaque faculté et département. La stratégie peut être à court terme (annuelle ou quinquennale). Elle constitue un plan visant à améliorer les points faibles, renforcer les points forts, exploiter les opportunités et éliminer les menaces. Toute stratégie doit être approuvée par les départements et directeurs concernés. Toute stratégie doit être périodiquement révisée et corrigée. Elle constitue une section importante de tout document d’accréditation.

 

Différentes unités sont nécessaires comme une structure de soutien pour les démarches de qualité. Il est souvent recommandé d'avoir les unités suivantes au sein de l'institution :

  • Unité de qualité : remplit la fonction d'un auditeur interne et fournit des rapports au Conseil de l'Université.
  • Bureau de recherche: cet appareil a un rôle de soutien pour la gestion institutionnelle et la planification par le biais de l'analyse des données. Les résultats de cette analyse devraient être diffusés en montrant les forces et les faiblesses dans les différentes unités et activités. Cela nécessite une collection rigoureuse et régulière des données provenant des différentes unités.
  • Services de soutien aux élèves : cet appareil est en charge des universitaires, surtout ceux entrants. Il participe au suivi et l’analyse de la qualité des conférences, le développement des compétences des élèves et les stratégies de placement et de l'emploi.
  • Service d’informations ou IT: facilite la collection et l’analyse des données qui aident au développement des indicateurs de performance, aux études statistiques, et fournit les informations nécessaires au bureau de recherche.

Pour conclure, il est inutile de réitérer la nécessité de l’engagement et la bonne volonté du rectorat, des doyens, des comités et conseils administratifs pour créer, répandre et réussir une culture de qualité dans l’établissement.

Original

Quality Management aims to develop a “Quality Culture” where Quality is seen as everyone’s responsibility.

 

Etat actuel des démarches qualité au sein de l’ULS

L’Université La Sagesse est consciente de la nécessité de rattraper les progrès achevés par les institutions d’enseignement supérieur au niveau de la qualité.

En 2012, un projet de loi a été formulé par le Ministère Libanais de l’Education et de l’Enseignement Supérieur, et soumis aux commissions parlementaires pour débat et étude. Le projet de loi se résume par la création d’une instance libanaise chargée de garantir l’assurance qualité dans les institutions d’enseignement supérieur au Liban.

En Octobre 2012, l’ULS décide d’implémenter un bureau d’assurance qualité parmi les départements administratifs, qui est chargé de coordonner et de promouvoir les activités et les initiatives relatives à ce thème.

Dans le but d’entamer une démarche de l’assurance qualité, aboutissant éventuellement à une accréditation des programmes de l’Université, le bureau AQ a recherché l’avis et les conseils des experts en la matière au niveau international, qui ont abouti à diverses recommandations. En étroite collaboration et coordination avec le Recteur, le bureau AQ de l’ULS a entretenu les actions suivantes :

  1. Un comité a été créé au sein de l’ULS, regroupant des doyens et des responsables des 7 facultés de l’Université.
  2. Le comité a commencé ses travaux à travers des réunions périodiques où les sujets de la qualité ont été débattus. Le travail s’est concentré au début sur la rédaction d’une analyse SWOT de l’ULS, un descriptif de chaque faculté au niveau qualité.
  3. Une liste d’indicateurs de performances a été établie tout au long du chemin de travail. La liste des indicateurs en question est toujours dynamique et prête à des mises à jour fréquentes.
  4. Le comité a commencé à rédiger la vision stratégique de chaque faculté qui sert à améliorer dans les 5 ans à venir les axes suivants :
  • Les formations
  • La gouvernance
  • La recherche
  • Les moyens disponibles
  • La vie universitaire et communication

     5. Par ailleurs, le bureau AQ, en la personne de son responsable, représente l’Université de La Sagesse de façon plus visible dans les congrès, séminaires, conférences, symposiums et workshops organisés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, L’Association des Universités arabes, La Fédération des Universités Catholiques d’Europe, ainsi que d’autres organisations qui s’occupent de la qualité dans les institutions d’enseignement supérieur.

Au niveau de la gouvernance, un effort considérable a été réalisé grâce à la collaboration du Rectorat :

  • Création du bureau Assurance Qualité et nomination d’un responsable.
  • Création d’un bureau de gestion des ressources humaines, et nomination d’un responsable.
  • Création d’un centre de métiers en collaboration avec l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF et le projet Tempus OIPULES, et nomination d’une responsable.
  • Réactivation des bureaux de service aux anciens « ALUMNI » pour chaque faculté.
  • Rénovation du site web de l’ULS.
  • Adoption de la « politique de qualité » qui a été diffusée dans toutes les facultés et départements.
  • Accroissement des espaces verts sur le campus de l’ULS à travers la plantation sur les différents niveaux du bâtiment.

 

 

 



Carlo Mobarak

Campus Principal
B.P. 50-501 Furn-El-Chebak, Liban
Téléphone: 961-1- 291 091 ext. 303
Email: Carlo.Moubarak@uls.edu.lb